La politique concernant la circulation des vélos peut être mal comprise par certaines personnes. C’est pour cela que nous avons décidé de parler un peu plus de la surveillance des flux de vélo (dans le but d’éclaircir cet aspect à prendre en compte en cyclisme), mais aussi des cartes et de leur bonne utilisation avec les vélos.

La surveillance des flux fait partie de la politique des vélos

La surveillance du flux des vélos intervient dans le cadre de l’évaluation de la situation concernant la pratique du vélo sur une période donnée. Elle consiste avant tout à l’analyse des données sur le comportement global des cyclistes en activité y compris leur manière de monter à vélo.

Des points de comptages clairs permettent la réalisation de ce répertoire dont l’analyse permet de tirer des conclusions qui facilitent la pratique du cyclisme, surtout en période de trafic important. Les données récupérées servent aussi à la constructions de cartes interactives pour une pratique du vélo sur des chemins connus.

Qu’en est-il de l’utilisation des cartes… et du vélo en location ?

Pour vous rendre d’un point à un autre à vélo, point n’est besoin de vous dire qu’il faut définir votre itinéraire à l’avance. Utilisez donc des cartes interactives comme la carte ici présente pour pédaler tranquillement et sans vous égarer en route.

De plus, ces cartes riches d’informations, permettent de mieux comprendre l’environnement qui entoure votre plan de route et d’en faire bon usage au cours de vos pauses.

Soit dit en passant, les outils utilisés pour fabriquer ces cartes sont d’une performance inouïe, de quoi vous rassurer quant à leur performance et fiabilité pour trouver votre chemin en VTT. En vous rendant ici, vous tomberez sur une liste de cartes de plusieurs voies vertes en Europe comme celui ci pour les meilleurs paris sportifs Unibet (cliquez ici).

Le « Vélo’v » concerne avant tout la mise en libre service du vélo en France. Ce système est le premier à promouvoir la location de vélo auprès d’une station. Vous louez votre vélo et pour le rendre, il suffit de trouver une autre station qui travaille avec la première et le tour est joué.

Plusieurs autres stations proposent ces services avec des cartes et des guides-vélos à l’appui.

Pour finir

Les cartes s’avèrent plus qu’utiles car en plus des plans d’itinéraires, elles foisonnent d’informations sur le nombre d’agglomérations en activité, les disponibilités, les points attrayants alentour, etc. Pour les utilisateurs de vélo qui s’adonnent aux randonnées en campagne, elles représentent un moyen de communication à ne pas négliger.