Adepte du vélo de montagne, vous cherchez à vous perfectionner et à améliorer vos techniques ? Découvrez nos meilleurs conseils dans cet article.

Regarder loin, voire très loin devant

Comme pour la conduite d’une voiture, il faut apprendre à porter son regard très loin. Ceci vous permet de visualiser votre ligne de directeur en cas de virage, de freiner bien avant un obstacle ou de ne pas se laisser prendre au dépourvu en cas de surprise. De plus, lorsque vous regardez loin devant vous, votre esprit arrive à se concentrer sur ce qui va arriver dans les cinq à dix prochains mètres.

Adopter une bonne position

Vous redoutez les ascensions ? Adoptez une bonne position sur votre bicyclette pour compenser votre manque de cardio. Pour cela, cassez les poignets, rapprochez votre centre de gravité proche du guidon et levez-vous de votre selle. Vous serez ainsi mieux armé pour attaquer les montées. Attention, il ne faut surtout pas arrêter de pédaler jusqu’à ce que vous vous trouviez sur un sol plat.

Ouvrir ses ailes pour affronter les descentes techniques

Voici une bonne vieille technique de vélo de montagne qui a fait ses preuves : mettez-vous debout sur les pédales, descendez vos fesses en arrière de la selle, ouvrez vos genoux et fléchissez vos coudes à 90°. Cela vous permet d’avoir le maximum de stabilité.

Maîtrisez vos freinages

Il est vrai que la vitesse permet de mieux franchir les obstacles, mais à condition de bien la doser. Pour cela, vous devez visualisez l’obstacle, freinez à temps pour garder le contrôle, lâchez les freins au moment précis où vous franchissez l’obstacle et freinez de nouveau après si nécessaire. Sachez que le frein avant de votre vélo est puissant, donc il risque de vous projeter par-dessus du guidon s’il est trop fort. Voilà pourquoi, il est conseillé de doser son freinage.